../people/Daniel Mini

Sources: Cream, Dig, Freedom, BMXup, Daniel, Bicross magazine, tlse.bmxinfo.com, rideukbmx.com, ...
1969 DATE DE NAISSANCE.
5 juillet 1969, seize jours avant les premiers pas de l’homme
sur la lune.
daniel mini
early years Premier vélo (été 76 ou 77).
Daniel Mini, février 2007: Deux choses me reviennent en mémoire en revoyant cette photo. Le truc qui m'impressionnait le plus en regardant le Tour de France à la télé, c'était quand le vainqueur lâchait les mains pour passer la ligne d'arrivée ou quand ils buvaient sans tenir la guidon... hallucinants les gars. Je me rappelle aussi que dans ce camping y'avait un vieux qui faisait des démos de sur place avec un vélo de course, ça avait été le choc...

DEBUTS.
Daniel: à Saint Etienne du Rouvray, en Normandie à côté de Rouen.
J'ai toujours fait le con sur un vélo. Des petits vélos de route qui se transformaient en vélo de concours de sur-place, des solex qui se démotorisaient et qui du jour au lendemain se sacrifiaient en sautant avec moi des escaliers (les pauvres), des vélos pliables méchament pliés à cause de concours avec moi-même de saut en longueur sur la montée en terre sur le côté du terrain de foot de ma cité. Jusqu'au jour où un gars de ma classe en 6ème je crois me montre le numéro 0 de bicross mag. C'est la révélation. "Ah bah, voilà, c'est didonc ça le vélo qu'il me faut, que je le veux faire quand je suis maintenant..."
Résultat, pas de sous, attente de deux ans pour acheter un MX25 d'occase pour 1000 balles (celui avec le pédalier shimano dx, la classe), entre temps je roulais avec le vélo des autres (pendant deux ans!!), frustrant, autant dire que quand j'ai eu mon vélo perso ça a été la fête dans ma tête et sur mes tibias...
J'ai jamais fait de race, voir tout un tas de furieux se tirer la bourre pour être le premier, ça m'a toujours laissé froid. Par contre dès que je pouvais, dès que la piste était libre, je me régalais à essayer de faire des sauts et bien sûr des figures...
Un peu plus tard, on commençait à être une bonne bande, il y avait un gars qui s'appellait Christophe Ochando (je crois), il était super fort, il faisait partie du team BH, c'était la star... On passait des heures sur une place à côté de la Seine en tenues fluos à faire des balancings... J'aimerai bien retrouver les photos, pour les brûler à tout jamais...
Depuis j'ai jamais arrêté, sauf pour blessures. Mis bout à bout ça doit faire au moins deux d'arrêt, sur vingt ans ça va...
daniel mini 1977
1987 STOPPER.
Daniel met au point un système pour ajouter un stopper sur un levier de frein classique... Son truc est publié dans le Bicross magazine #53 de février 1987.

ALES.
Daniel: Et bien en fait j'ai vécu jusqu'à mes 18 ans à Rouen, et en 87 mon père a trouvé du boulot dans le Gard, on a déménagé au soleil, à Alès. Pour un normand c'est pas imaginable. Pouvoir rouler tous les jours... Alès, c'est le trou du cul du monde, mais ça m'a permis de rencontrer les frères Garnier (Gilles, Jean René, Jean-Pierre). On a sympathisé, on a roulé à Générargues,en street à Alès (faut être motivé!). Jean Pierre alias Zoobab était designer chez Sunn. Son mode de vie me faisait rêver. Il bossait quand il voulait, voyageait, dans le milieu du bmx. Je me suis dit: "quand je serais plus grand, je veux faire Jean Pierre Garnier comme métier maintenant."
daniel mini
1988 BARSTAND.
Daniel Mini, février 2007: Bar stand lors d'une démo dans une fête votive dans le gard été 88. Avec Patrick Collados, Laurent Lamazère et Laurent Barbeau au micro... Casquette Bad Boy Club, T-shirt et shoes Vision Street Wear, niquel. Laurent Lamazère était vraiment très fort à l'époque, il avait un banks transportable. Organisé le gars.
daniel mini 1988
1989 Rencontre avec deux freestylers de la région d'Avignon: Rémi Gonthier et André Gardiol...
Daniel: Des milliards de pures sessions avec eux. André était un maitre de l'overall... Il faisait du flat, du dirt, du street, de la mini, un vrai régal de rider avec eux. Première vraie expédition bmx pour moi (Rognonas/Paris) avec eux en train de nuit pour aller au Méga Free 2 à Bercy. On avait emprunté des skates pour se déplacer dans Paris. J'en avait jamais fait et le miens avait le truck avant désaxé, on a du faire une dizaine de bornes en tout pendant cette expédition. L'enfer... C'était la première fois que j'allais à Bercy et que je voyais des stars US en live. Pur souvenir. Voelker qui sautait par-dessus Wilkerson avec un pauvre tremplin, Blyther, José Delgado, Mat(t). Putain c'était terrible... Depuis ce temps Rémi me déteste car j'étais placé devant lui et je me suis levé au moment ou Mat rentrait bar-hop air to fakie, et à cause de moi il n'a rien vu...

FAKIE WALL.
Daniel Mini, février 2007: Fakie wall en décembre 1989 ) la mairie d'Alès, un bon mur bien droit, sans doute le meilleur spot de la ville. Photo réalisée sur un Skyway Street Beat, ce cadre était un vrai régal à l'époque..même ressoudé au puit de selle...

Double decade, décembre 1989.
J'avais tellement galéré pour apprendre ce trick que je pense n'avoir jamais ressenti une aussi grande joie que lorsque que j'ai rentré mon premier "Around the World" (qu'on appelle decade maintenant), ça devait être en 85 ou 86. Même quand j'ai rentré mon premier double decade (photo) la sensation c'était de la pisse de chat à côté. Heureusement car sinon ça aurait été un truc du genre orgasme, et j'aurai eu l'air bien con au beau milieu de la place de la mairie d'Alès avec mon orgasme...
daniel mini 1989

daniel mini 1989
1990 Rencontre avec David Long Bar...
Daniel: Le petit à l'époque n'arrêtait pas de me poser des questions car à l'époque je l'avais un peu calmé avec mes fakies sur une mini... Si j'avais su j'aurais gardé mes conseils pour moi. J'étais loin de m'imaginer que 13 ans plus tard on serait encore amis, et encore en train de faire du vélo. Ce mec a une volonté de fou. Il est devenu trop fort tout seul à rouler dans le park de Grammont... Il a quasiment rentré backflip tail-whip à deux reprises en 95 et 96. J'adore le voir rouler et cuisiner. J'apprends à pincer en l'observant mais c'est dur (comprendra qui pourra)...

Rencontre avec Arald Lejeune.
Daniel: Ce gars là, je l'ai découvert sur les quelques races que j'allais voir avec Zoobab ou alors quand il venait rouler sur le trail de Générargues. Ce gars c'est un phénomène. Il est incapable de fermer sa grande gueule, mais c'est un gars adorable. Je sais que beaucoup de gars ne le comprennent pas (peut-être que certains n'aiment pas les gens qui disent ce qu'ils pensent), mais moi je suis un fan. Arald, il faut le prendre comme il est. Comme un gars passionné. Je me rappellerais toujours de la Backyard 96, ou avec ma caméra j'avais demandé à Chris Moeller et à Shawn Buttler qu'ils disent "fuck you Aralda"... Ils l'avaient fait, bon moment... Arald est un fan absolu de S&M, je crois, je sais que ça lui avait plu.... Ah le con... C'est un mec entier, qui a passé plus que nous tous réunis à creuser sur le trail de Grabels. Un fou j'te dis. Je sais que certains passent beaucoup de temps à critiquer ses bosses trop pointues et son attitude, mais ceux qui critiquent sont peut-être ceux qui creusent le moins. Et puis si il n'y avait pas eu Arald, Grabels ne serait peut-être pas aussi "famous" à travers toute la planète.
1991 BUNNY.
Daniel Mini, février 2007: Une poubelle (automne 90) meilleur spot numéro 2 de la ville d'Alès..
daniel mini 1990
1992
1993 WORLDS 1993.
Daniel: Le seul gros contest que j'ai fait c'était les worlds de Limoges en 93. J'ai terminé 4eme en street amateur. C'était mon tout premier contest, j'étais perdu. J'ai détesté ça. Il m'est arrivé d'en refaire, mais rien que des petits, pour pouvoir profiter des modules en fait. Et comme le résultat je m'en fous, je m'arrange toujours pour crever vers la fin de mon premier run.
1994
1995 Rencontre avec le Stef.
Daniel: Le Stef était pour moi un personnage énigmatique. Il était assez difficile d'accès. Mais c'était un passionné de bmx, donc moi ça me suffisait. C'était le gars qui ne parlait pas (ça tombe bien moi non plus). Il n'aimait pas faire de tricks. Je crois que tout au long de sa carrière, il n'a jamais fait ne serait-ce qu'un x-up. On s'entendait bizarrement, surtout après que j'ai intégré le département design de Sunn. Il s'occupait du design du bmx. Le 2bosses, c'est lui. Le catalogue en forme de boitier de cd, c'est lui (entre autres). C'était un artiste. Etrangement, ça n'a jamais été la grosse entente entre-nous, je ne saurais jamais vraiment pourquoi, il y a des gens comme ça. Quand il a disparu en 2002 (la date de son décès est le 20/02/2002, rien que des 0 et des 2, comme dans 20 pouces, c'est bizarre), j'ai franchement regretté de ne pas avoir plus cherché à le connaitre et à le comprendre avant. Mais c'est la vie, et ça fait chier.
1996 Daniel: En 1996, j'ai finalement intégré le département design de Sunn, avec Jean Pierre Garnier et Stéphane Grizzard, le Stef, qui a malheureusement disparu en 2002. J'étais sensé m'occuper de la vidéo, des stands, et de la PLV (Publicité sur Lieu de Vente...)
C'était terrible, on bossait à notre rythme (du coup tout le monde chez Sunn pensaient qu'on foutait rien), on voyageait, je filmais, je faisais des petites vidéos avec deux magnétoscopes pour les salons, pour la promo. Ca a duré deux ans. Bonne expérience, ça m'a donné la chance de rencontrer pleins de gens terribles. Merci Jean Pierre, grâce à toi, j'ai mis le doigts dans un engrenage infernal, maintenant, je suis incapable de faire un boulot normal.

Rencontre avec Manu Sanz...
Daniel: C'est David qui le conaissait, Manu avait une pure photo de lui au bowl de grammont mais ne voyait pas trop ce qu'il pouvait en faire. David l'aimait bien, me l'a montré et moi j'ai trop flashé dessus. J'ai demandé au Stef (designer bmx de sunn) de jeter un oeil dessus et il bien-sur flashé lui aussi et a voulu l'utiliser pour une pub Sunn dans le fanzine bmxicos... Manu a touché 300 francs, incroyable à l'époque... Je crois que tout est parti de là. C'est marrant car sur la photo (en flou artistique) on ne voyait pas du tout la marque du vélo, mais le logo Simple sur les pompes de David. Et plus tard Manu a vendu une tof pour une pub Simple, et là on ne voyait pas du tout le logo Simple mais on voyait carrément le logo Sunn sur le vélo...
1997 Worlds à Eindoven.
Daniel: Pour le riding, pas de problèmes, mais au niveau de l'organisation, et du choix du site c'était pas ça. A Eindhoven on avait même pas le droit d'ammener à bouffer, ou à boire, obligé d'acheter sur place(?!)... Par contre je suis encore traumatisé (à vie je crois) par les runs d'Osato en dirt et en mini à Eindhoven. A ce moment là il était définitivement sur une autre planète!
1998 FREEDOM COVER.
Fakie tree ride on the cover of Freedom #25

WORLDS PORTIMAO.
Daniel: Mes worlds préférés étaient sans aucun doute ceux de Portimao, en 98. C'était tout simplement parfait. L'ambiance, le spot, les portugais trop gentils, le riding (ruben 36doublewhip déjà), la rue bloquée par les démos de Martti et Nathan, Jimmy propulsé par Guedz contre un poteau, la fête dans et à travers le bar (j'me comprends...), Xavier qui bat les anglais au nombre de Popopop (boisson à base d'absynthe) ingurgités, Patoche Guimez qui fait un petit coma éthilyque devant les flics... Non, là, y'a pas photos. Je crois que ces worlds resteront uniques. Je crois qu'on ressent bien tout ça dans la Frame.
Sur la photo; un tas de vélos devant le bar à Popopop... infernal. On peut y voir Guedz (avant ou après avoir jeté Jimmy contre un poteau), Patoche (un peu avant son coma éthyllique) et en cravatte, Jean René Garnier. Un bon gars lui aussi...

FRAME.
Daniel Mini and Xavier Robleda from France are putting together a project called Frame wich intends to cover all of Europe's riding scene on a regular basis in a videomag style.
Daniel: A force de faire des petites vidéos pour Sunn, j'ai réalisé que c'était ce qui me plaisait le plus. C'était au moment où sunn partait en couille, l'année où Max Commençal s'est fait virer. Pour nous c'était devenu n'importe quoi, Xav et moi, ils nous avaient relégué à la maçonnerie au resto Sunn! On a décidé que c'était pas ça qu'on étaient venu faire chez sunn, et on s'est cassé. On a décidé de faire un vidéo magazine de bmx européen. On a rencontré Ben à montpellier, et c'était parti... C'était bien n'importe quoi, avec des horraires débiles, des trucs de fous, des nuits par terre à attendre que l'ordinateur compile. Mais bon on a réussi à sortir un truc et ça a visiblement plu. La soirée de la première au Zinc restera un de mes meilleurs moment de toute ma vie. C'est aussi ce soir là où j'ai fait le premier pas pour séduire la femme de ma vie. Une pure soirée...

Assis de dos:
Daniel Mini, février 2007: Eté 98, Générargues, dérushage des images pour les besoins de la première Frame... Dur boulot...

Dédé, Zaza et Riri(allias Mr Susceptible):
Daniel Mini, février 2007: Hiver 98, juste avant la sortie de Frame 1. Pourtant on en a chié à cette époque, le frigo n'était pas tous les jours remplis, nos estomacs non plus... Mais non: rien de rien, je ne regrette rien... Sortie de couilles (photo recadrée, j'suis pas fou!) avec moi, Xavier, et Eric Parlier, un ami snowboarder qui avait dessiné le fameux logo Frame que (presque) toute la france a eu un jour de collé sur son vélo.
daniel mini freedom bmx 12 1998

daniel mini 1998
Portimao.

daniel mini 1998
Dérushage.

daniel mini 1998
1999 Daniel conçoit l'aire de street du FISE.
Daniel: Je crois que c'est Alain Massabova qui m'a donné le numéro de Hervé, car il cherchait un gars pour lui dessiner une aire de street. Moi depuis tout gamin je dessine des vélos, des pièces, des modules. Je crois que Alain le savait. J'ai rencontré Hervé, ça s'est bien passé, et après la suite on la connait. Je me suis occuppé de la conception et de la fabrication de l'aire de street en 99, et ça a fait un carton. Même si je me suis fait avoir, je suis content de l'avoir fait, car des modules gros, pour le bmx on en voyait pas beaucoup à l'époque en France...

INTERVIEW.
Freedom BMX june july 1999.
2000
2001 Worlds 2001 à Toulouse, France annulés.
Daniel: Putain la haine. On avait tout pour faire un truc terrible. Un site mortel (au bord d'un grand lac, pleins de terrains de tennis pour le practice flat, le camping était gratuit, Julien Rochisani dessinait le champ de bosses, une aire de flat toute neuve de 2500m2, l'aire de street du fise, radio Campus aux platines, etc...) Au dernier moment Hervé m'annonce qu'il n'y a plus de sponsors sur l'affaire, incroyable.
2002 Après l'édition 2001 et la triste histoire des worlds, Daniel Mini n'a pas souhaité continuer sa collaboration avec les organisateurs du FISE.

TWENTY VELOCROSS.
Daniel intègre le Twenty Velocross boys band et dessine des pièces pour la marque toulousaine.
Daniel: Depuis tout gamin je dessine des trucs en rapport avec le vélo et vu que je suis pour toujours un gamin, et bien je continue. J'avais fait quelques tests avec Sunn, ça m'avait passionné. Avec Twenty ça c'est fait naturellement. Alex Baret est un pote depuis des années. J'habite Toulouse, Twenty est à Toulouse, ça c'est fait comme ça, de toute façons si je ne fais rien pour le bmx j'ai l'impression de ne pas vraiment exister. Je suis vraiment content de participer à une marque européenne, à ce sujet, le jour où les gens comprendront l'importance de supporter les marques européennes (ou encore mieux françaises) les choses iront mieux dans notre pays. Bref. Donc, pour m'amuser je dessine des logos, des pièces, des cadres et parfois dans le lot il y a des trucs qui sont réalisables... Comme la fourche Custom, le tendeur. Ce que j'adore c'est quand le truc que tu avais en tête, devient réel. Le moment où tu le vois, que tu le fabrique enfin et que tu le prends dans la main pour la première fois est une sensation terrible. Pour le tendeur ça a mis 8 mois entre la première idée, les premiers protos et le résultat final. Ce qui est mortel c'est que pour l'occasion j'ai appris à siouder au TIG, le mode de soudure pour le cromo. Merci Jean Michel. Terrible...
2003 DIG COVER.

ULTIMATE.
Tendeur de chaîne Ultimate créé par Daniel Mini pour Twenty.
Daniel Mini, février 2007: Depuis le début que je roule, j'ai toujours été emmerdé par ma roue arrière qui se désaxait à cause d'une série de pogos un peu violente debout sur les cale-pieds (il y a bien longtemps de ça..), d'un accrochage sur le coping ou encore d'un 180° un peu trop 190°. C'est un truc qui m'a toujours rendu fou. Surtout que la majeure partie du temps ça t'arrives alors que tu te trouves à 10 bornes de la maison et que la clef de 15 à tube est bien au chaud, où ça? à la maison justement.. Et là c'est le drame et tu as l'air bien con avec ta roue de travers qui touche le cadre. Bref, j'ai toujours bidouillé des tendeurs approximatifs, ça poussait l'axe et tendait la chaîne mais jamais ça ne remplissait la vraie fonction que je cherchais, c'est-à-dire verrouiller la roue. D'où l'idée du tendeur en 2001 qui un an ou deux après était prévu pour se monter sur le Tzar. Le principe est tellement évident que parfois je me foutrais des gifles en pensant aux nombres de sessions que ça m'aurait sauvé si j'y avais pensé avant.. Bref, le système marche bien même si il n'est pas encore parfait car avec les pattes microscopiques de maintenant on a pas assez d'espace pour arriver à le placer et le faire fonctionner convenablement. Si j'avais eu cette idée à la fin des années 80 ou même au début 90 (alors que les pattes étaient 3 ou 4 fois plus grosses) je serais devenu millionnaire. Bon peut-être pas millionnaire mais au moins je ne me serais plus retrouvé à porter mon vélo pendant des bornes, et ça m'aurait évité de défoncer quelques Araya 7 X et autres Peregrine 48s à force de taper dessus à coup de Vans pour essayer de recentrer la roue... Les quelques gars qui ont vraiment essayé mon système à fond (c'est à dire en en mettant un de chaque côté) m'ont tous dit que c'était vraiment efficace car la roue ne pouvait plus bouger, impossible... L'autre avantage est que lors d'un démontage de roue quand on la remet en place elle retrouve exactement la même position. A mon avis tous les systèmes de tendeurs intégrés qui sortent ne sont pas assez évolués car ça ne fait que pousser l'axe, résultat si il y a un gros impact la roue peut encore reculer et se décentrer. Je viens de re-dessiner mon système pour qu'il puisse s'adapter aux formes de pattes modernes mais il inclue d'avoir une forme de patte/base adaptée donc je ne crois pas trop qu'une marque (même française) se prendra la tête pour l'adopter. J'espère bien qu'un jour je pourrais m'en fabriquer une paire rien que pour moi, car j'ai bien peur qu'il y aient encore quelques 180 bien pourris et autres raccrochages de cochons en minirampe qui m'attendent...
(ps: je tiens à préciser que c'est Eric 23 qui m'a demandé de raconter l'histoire du tendeur, ne croyez pas que je veuille me la jouer même si je pense sincèrement que c'est le meilleur tendeur du marché, du monde et de l'univers...hé hé hé.. A bon entendeur (de chaîne), salut.)


ultimate twenty 2003
2004 PIZZA.
Daniel: Une image de ma pizza face prise par manu en février 2004, n'oubliez jamais de serrer votre potence avant d'aller rouler...
2007 2000 à 2007.
Daniel Mini, février 2007: Après 13 ans passés à Alès/Nimes/Montpellier je vis maintenant à Toulouse avec Cécile Frayssinet, la femme de ma vie qui elle aussi fait du vélo, ça tombe assez bien... On est en 2007 (2007 déjà?!?) Je commence à me sentir un peu vieux, les cheveux gris m'ont un peu pris par surprise, il faudrait que je perde 5 kilos pour retrouver mon bunny d'antan (ouiiiin), mais je roule encore quand mon genou ne crie pas "au secours qu'est-ce que tu m'fais là?!?", quand il fait beau. Si je roulais dès que j'en ai envie je roulerais tout le temps, comme avant... Au début je n'accrochais pas trop sur l'ambiance à toulouse, je ne sais pas pourquoi, je n'arrivais pas à m'y sentir chez moi... Mais depuis quelques années, j'ai pris mes repères et maintenant je n'imagine pas vivre ailleurs: les sessions à Pont Jumeaux, Job, l'atmosphère tranquille sans prise de tête me manqueraient trop. L'ambiance parmi les riders est devenue carrément fantastique. Je ne connais pas beaucoup de scènes locales où l'on organise fréquemment des soirées restos à coup de 40 personnes, jeunes, vieux, oldschool, new-school, pantalons baggy, pantalons cigarette... Ça fait un bon mélange... La liste des gars qui viennent vivre ici ne cesse de s'allonger ça fait plaisir, mais ça va commencer à être délicat pour réserver dans les restos si ça continue... De plus en plus il y a quelques gars bien motivés pour faire avancer les choses (ok, pas encore assez), et on commence à avoir pas mal de bons spots comme Saint Lys, Hoppy Trail, La Source, Job (respect à Patrok, Les Moldaves, Fwiddie & co', Franky, Georges, etc..etc...), des jams s'organisent assez facilement... De plus maintenant les nouveaux commencent à réaliser le potentiel street de la ville et ça ce n'est pas pour me déplaire... Depuis fin 2005, on a ouvert un blog avec des infos sur toulouse, allez-y si vous voulez en savoir plus sur notre scène.. y'a souvent des trucs, souvent bien pourris quand même mais rigolos j'espère. Un grand merci à Godasse qui nous héberge le blog depuis 2006 et ça c'est un vrai truc de fou, un bien beau joujou... Cette ville m'a aussi permis de rencontrer un petit con qui porte le nom d'Antony Lille, et ça ça fait zizir. Ce petit bonhomme a vraiment un petit truc en plus. Il me fait bien rigoler car on ne peut jamais compter sur lui (ne programmez jamais un truc avec lui car vous risquez d'avoir les toiles d'araignées qui pousseront avant son arrivée). Mais à part ça c'est un p'tit gars fantastique, et le voir rouler est un vrai plaisir, et essayer de le filmer souvent une mission mais ça vaut toujours le coup... J'aime bien aussi son côté artiste, il est doué cet imbécile... Lors d'un dernier trip ensemble, souvent les serveuses croyaient que c'était mon fils( ouiiin)... Ce n'est pas le cas, mais c'est clair que si un jour j'ai un gosse j'aimerai bien qu'il lui ressemble. Bref, ici la vie s'écoule paisiblement, manque plus qu'un jour mon mari Xavier Robleda re-vienne s'installer dans la ville rose et ce serait parfait. Mais vu son nouveau boulot de ouf-malade de mildiou qu'il a trouvé à Londres je crois que c'est mort... Inch Allah.

Interview on rideukbmx.com, december 2007.
Daniel: I’m now 38 years old and I live in the South of France, in Toulouse. I carry on riding, although my knee is causing me more and more problems, but well, that’s life. Nowadays, I’m not doing anything specific / special in riding, only for my own pleasure with the buildings / street in Toulouse, which are really terrible. Nonetheless we have a big video project with some other friends’ videomakers. It’s going to be a big nice video of street only, with French riders, but it’s quite complicated to set up. Otherwise as a job, I’m employed by the town of Toulouse and unfortunatly my job has nothing to do with the video industry or skatepark design.
daniel mini 2007
2009 DOUCE FRANCE.
Sortie du DVD Douce France et interview dans le Soul de mars 2009.

MESSIGNY.
Fly boomerang sur le Skyway Street Beat tout juste monté pour Messigny en septembre 2009.

VIEILLITUDE.
Daniel Mini, octobre 2010: Fini le bmx depuis octobre 2009 à cause de gros problèmes de dos... Discopathie dégénérative.. Maladie de merde des disques.. C'est sur que les presque 30 ans de vélo bidouille/bicross/bmx n'ont pas du arranger tout ça mais je ne désespère pas de guérir et de donner à mon skyway streetbeat les sessions qu'il mérite...
daniel mini 2009
2010 ELLIOT.
Daniel Mini, octobre 2010: 3 janvier 2010, 11h34, gros changement dans nos vies... Arrivée du petit Elliot... Une petite merveille... Punaise tout ce qu'on lit dans les magazines et tout ce que vous racontent les collègues et les proches concernant l'arrivée d'un enfant est vrai... Ça change la vie radicalement! Il a aujourd'hui presque 10 mois, c'est déjà un p'tit homme avec un bon caractère de cochon (comme sa mère), il promet..éhéhéh...
daniel mini 2009
2013 CAVAILLON.
Réunion de la vieille école au mois d'août.

ART BMX.
L'histoire de Frame dans Art BMX Webzine #5 publié en décembre 2013. issuu.com/artbmx/docs/art_bmx_webzine__5/
daniel mini 2013
2014 LE FISTON.
Riding matinal avec fiston pour son dernier jour de vacances en septembre 2014.
daniel mini 2014
2015 LES PLANS GÉNIAUX.
soulbmxmag.com/article/les-plans-geniaux-de-daniel-mini